← The Psylio blog

S’arrêter pour faire le point et faire son plan de développement professionnel

Stéphanie Villeneuve
Stéphanie Villeneuve

Le changement d’année rime souvent avec les bilans, les résolutions, la planification d’objectifs. Est-ce que cela fait partie de vos habitudes/pratiques professionnelles? Si ce n’est pas le cas, nous vous proposons aujourd’hui de prendre un temps d’arrêt pour vous permettre de faire l’exercice! Et si cela fait déjà partie de vos habitudes, nous vous proposons une méthode toute simple pour faire l’exercice qui vous permettra peut-être de rendre le tout encore plus agréable.

Avantages

  • Se réajuster, au besoin ;
  • Éviter de s’éparpiller ;
  • Respecter son budget et ses priorités ;
  • Maintenir une cohérence dans son plan de développement professionnel

Une méthode en 3 étapes

Évaluer avant d’intervenir! Ça vous dit quelque chose? Rédigeriez-vous un plan d’intervention ou proposeriez-vous un plan de traitement sans d’abord avoir pris le temps d’évaluer la personne? J’imagine que non. Avez-vous un fil conducteur pour vos interventions ou encore déterminez-vous les actions que vous poserez au fur et à mesure? Généralement une démarche professionnelle est planifiée, bien que flexible. C’est ce qu’on vous propose de faire pour votre plan de développement professionnel.

La formation continue est une exigence pour bon nombre de professionnel.les. Elle contribue au maintien, à la mise à jour et au développement de vos compétences professionnelles théoriques ou pratiques, et à faire valoir votre marque distinctive comme professionnel (OTSTCFQ, 2021). Pour que le plan de développement soit adapté à nos besoins et qu’il soit cohérent, il importe de commencer par procéder à une introspection qui permettra d'identifier nos besoins et nos objectifs de perfectionnement pour ensuite décider des activités de formation continue à entreprendre, mais aussi à prioriser.

1

Le bilan!

Ok, mais quelles questions dois-je me poser pour faire le bilan nous direz vous? Nous sommes d’avis que la démarche doit être personnalisée, mais vous proposons tout de même quelques pistes de réflexion qui vous permettront de faire le point.

  • Quelles sont mes plus grandes fiertés professionnelles dans la dernière année ?
  • Qu’est-ce que j’ai trouvé le plus difficile?-Leçons apprises ?
  • Mes outils/formations/collègues coup de cœur de la dernière année ?
  • Qu’est-ce que je veux garder?-Qu’est-ce que je veux laisser derrière ou diminuer ?
  • Qu’est-ce que j’aimerais ajouter

2

L’identification et la priorisation des besoins

La réalisation du bilan devrait vous avoir permis d’identifier certains besoins, mais nous vous proposons d’aller plus loin en prenant un moment pour répondre aux questions suivantes :

  • Quelles sont mes forces en tant qu’intervenant.e ?
  • Qu’est-ce que j’aime le plus en intervention, qui me fait vibrer ?
  • Quels sont mes défis, ce que je souhaite améliorer ?
  • Si je pouvais changer 1 chose qui améliorerait considérablement ma pratique, qu’est-ce que ce serait ?
  • Y a-t-il des obligations auxquelles je dois me conformer au cours de la prochaine année en matière
    de formation?
  • Si j’avais à décrire ma journée idéale en tant qu’intervenant.e, à quoi ressemblerait-elle ?
  • Lorsque je regarde mon code de déontologie, y a-t-il des éléments qui me génèrent du stress, de
    l’anxiété, de l’inconfort? Pourquoi ?
  • Si ma profession propose un référentiel de compétences, identifier avec un code de couleur celles
    que je maîtrise, celle que je pourrais améliorer et celle qui représentent un défi.

3

Le plan de développement

Cela vous amène à l’étape ultime, la rédaction du plan de développement professionnel. Celui-ci devrait permettre de relier vos objectifs de formation aux différents éléments figurant dans votre référentiel de compétence, les normes d’exercice de votre profession ou encore votre code de déontologie. C’est le temps ici d’identifier des moyens susceptibles de répondre à vos objectifs de développement professionnel. Gardez en tête que ce plan se veut une ligne directrice qui se doit toutefois de demeurer flexible. Lorsque bien réalisé, le plan de développement professionnel permettra de vous maintenir focusé sur vos objectifs, de respecter votre budget et vos priorités plutôt que d’ouvrir la porte au syndrome de l’imposteur qui pourrait vous jouer des tours!

Pour vous aider dans la réalisation de la démarche, nous vous avons préparé un outil que vous pouvez télécharger et utiliser à votre guise.

Stéphanie Villeneuve

Spécialiste de produit, Travailleuse sociale, B.T.S.

Psylio, the blog

Find a wealth of readily available informations, but also tools that will help you develop and optimize your professional practice. Our team takes care of gathering everything you need in one place. Find inspiration, learn from others and create a practice that suits you, with confidence!

Focus on the essentials:
your customers

Give Psylio a try