Comment le fait de comprendre ses émotions peut aider à s’adapter aux changements et aux transitions de la vie

Stéphanie Villeneuve
Stéphanie Villeneuve

Inévitablement, nous sommes tous confrontés dans notre parcours de vie à différents changements et transitions. Certains changements sont souhaités et/ou planifiés alors qu’à d’autres moments, ils sont complètement inattendus et/ou n’étaient pas souhaités. Dans tous les cas, le changement peut s’avérer déstabilisant!

Quelle est la différence entre un changement et une transition?

On confond souvent les deux ou encore on les utilise de façon interchangeable sans nécessairement saisir la différence entre les deux. Le changement correspond à un évènement spécifique qui se produit à un moment donné alors que la transition est le processus par lequel on passe pour s’adapter à un changement.

Le processus de transition est constitué de 3 étapes importantes et uniques :

La fin

La zone neutre

Le nouveau départ

Le rôle des mécanismes d’adaptation

Qu’il soit volontaire ou non, le changement peut activer nos mécanismes d’adaptation au stress. J’aime comparer les mécanismes d’adaptation au stress à un filet de sécurité qui nous permet de pouvoir se permettre de vivre les émotions engendrées par les changements/transitions que nous rencontrons. Plus mes mécanismes d’adaptation sont conscients et variés, plus je me sens en sécurité. À l’inverse, lorsque ceux-ci sont inconscients, limités ou sur-utilisés ils peuvent devenir inefficaces ou contre-productifs... Ils représentent donc un facteur de risque en ce qui concerne ma capacité à m’adapter.

L’impact des émotions

Parlons maintenant des émotions! Contrairement à la croyance populaire, je considère qu’il n’y a pas d’émotions positives ou négatives, mais que c’est plutôt ce qu’on en fait qui va être positif ou négatif. Je m’explique en illustrant mes propos à partir de deux exemples :

1

Laurie a obtenu un emploi qu’elle convoitait depuis longtemps et elle en est très heureuse. Elle décide de célébrer cette belle nouvelle avec des amis. Pour l’occasion, elle fait une virée shopping qui lui coûte très cher (trop pour son budget), consomme de façon excessive pendant la soirée et adopte des comportements à risque qui entraînent des conséquences (médicales, judiciaires ou autres).

2

Laurie a été mise à pied de son emploi de rêve en raison d’une restructuration organisationnelle. Elle vit une grande déception, de la frustration et beaucoup de tristesse. Elle se donne le droit non seulement de vivre ses émotions, mais aussi de comprendre à quels besoins répondait cet emploi. Cette réflexion lui permet de comprendre le(s) besoin(s) actuellement non-répondu(s) et de se mettre en action pour trouver une nouvelle occasion de se réaliser.

Les changements et les transitions sont inévitables, de même que les émotions. La résistance dans le processus de transition tout comme le fait de refouler les émotions ressenties peuvent avoir un impact commun, soit de ralentir le processus de changement. Comprendre le processus de transition, tout comme comprendre ses émotions permet de développer des stratégies pour faire face aux changements et faciliter notre adaptation.

Stéphanie Villeneuve

Travailleuse sociale, blogueuse invitée

Focus on the essentials:
your customers

Give Psylio a try